Home Société Bénin/santé: L’épidémie de « Apolo » dicte sa loi à Kandi et environs

Bénin/santé: L’épidémie de « Apolo » dicte sa loi à Kandi et environs

4 min read
0

Depuis quelques semaines, sévit dans la commune de Kandi et environs l’épidémie de la conjonctivite printanière communément appelé « Apolo », qui attaque les yeux, et est souvent accompagnée de forte fièvre. Pour en savoir plus sur cette maladie, le correspondant de l’agence Bénin presse à Kandi s’est rapproché du chef service ophtalmologique de l’hôpital de la zone sanitaire Kandi-Gogounou- Ségbana, Claude Ahounon Dona, technicien supérieur.

La conjonctivite printanière, communément appelé  » Apolo  » est un mal lié au changement climatique notamment la fin de la saison pluvieuse et le début de la saison sèche et principalement à l’hygiène environnementale, surtout à la défécation à l’air libre. Elle se manifeste selon le spécialiste en ophtalmologie de l’hôpital de zone de Kandi, Claude Ahounon Dona, par l’enflement des yeux qui grattent et rougissent dans les minutes et heures qui suivent.

A l’en croire, une fois la selle émise à l’air libre, elle se décompose et revient dans l’air pour se retrouver dans les ménages. Et cette année, explique-t-il, l’abondance des eaux pluviales a facilité la dissémination des excréments, et par conséquent la propagation de l’épidémie de la conjonctivite printanière.

Faisant savoir que l’oeil est à 80% l’organe qui régule l’organisme, l’ophtalmologue a conseillé aux personnes atteintes de cette maladie d’éviter l’automédication et, de se diriger vers un centre de santé pour que des soins nécessaires et appropriés leurs soient administrés.

Tout en insistant sur l’observance des règles élémentaires de l’hygiène, surtout le lavage des mains, le spécialiste en ophtalmologie de l’hôpital de zone de Kandi, Claude Ahounon Dona, a par ailleurs précisé que, même si presque tous ceux qui se dirigent vers les centres de santé ont satisfaction, il n’en demeure pas moins que certains présentent d’autres complications.

Le spécialiste a fini par plaider à l’endroit des autorités politico-administratives, afin qu’ils investissent dans la sensibilisation et la collecte des ordures, pour rendre le cadre de vie des administrés un peu plus sain et que la conjonctivite printanière soit boutée loin de la commune de Kandi.

Article relayé dépuis le site de l’Agence Bénin Presse

Load More Related Articles
Load More By Yévègnon AHIDEON
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Bénin : Boni Yayi rompt enfin le silence à propos de la crise préélectorale

L’ancien Président Thomas Boni Yayi n’est pas d’accord avec la situation préélectorale qui…