Home Société Bénin : Les jeunes filles du Ceg1 Bonou sensibilisées par Wanep-Rifonga sur la réduction du taux de grossesses en milieu scolaire.

Bénin : Les jeunes filles du Ceg1 Bonou sensibilisées par Wanep-Rifonga sur la réduction du taux de grossesses en milieu scolaire.

12 min read
0

Le collège d’enseignement général 1 de Bonou a servi de cadre ce vendredi 12 Octobre 2018 à la sensibilisation des jeunes filles dudit collège sur la réduction de taux de grossesses en milieu scolaire. Cette sensibilisation qui entre dans le cadre de la quatrième phase du programme de renforcement des capacités d’actions des femmes a connu la présence effective et la participation permanente du Directeur Départemental des Enseignements Secondaire Technique et de la Formation Professionnelle, Docteur Bertin Dansou, du Maire de la commune de Bonou, Monsieur Julien Afohounha, du Directeur du collège d’enseignement général 1 de Bonou et du représentant de WANEP BENIN, Monsieur Marino De Souza. Après avoir souhaité la bienvenue aux responsables de WANEP-RIFONGA et aux autorités, le Directeur du collège d’enseignement général 1 de Bonou a expliqué les raisons qui ont motivé le choix de son collège. << Ce fléau qui fait aujourd’hui objet de sensibilisation a marqué négativement notre collège l’année passée. Nous avions connu neuf ( 09 ) cas de grossesses et parmi ces neuf filles, c’est seulement une seule qui est revenue porter kaki et on se demande alors où sont passées les huit autres filles. Elles sont certainement dans la nature. Si cela doit continuer comme ça, nous allons compromettre à long terme la relève de qualité et nous allons perdre les femmes cadres de demain. Nous remercions au passage le consortium WANEP-RIFONGA qui a décidé de récompenser les meilleures élèves qui ont pris au sérieux les études. Nous gardons l’espoir que de pareilles actions d’accompagnement en milieu rural vont toujours continuer dans d’autres communes du Bénin » a expliqué le Directeur du CEG 1 Bonou. Le Maire de la commune de Bonou et le Directeur départemental des enseignements secondaire technique et de la formation professionnelle ont profité de la sensibilisation pour donner des conseils aux élèves filles sur le fléau « grossesse en milieu scolaire ». Face à la marginalisation de la gent féminine et plus précisément les jeunes filles élèves, le consortium Wanep-Rifonga a mené des réflexions sur  les causes et les solutions de ce fléau qui bloque l’évolution normale du système éducatif béninois.

C’est ce qui a d’ailleurs amené Madame Pauline Deguenon a organisé cette sensibilisation. « J’ai été mandatée par le consortium Wanep-Rifonga en ce qui concerne la commune de Bonou, pour mener la réflexion, capitaliser les acquis et faire tâche d’huile pour de meilleurs lendemains. Plusieurs pistes peuvent être empruntées. Parmi elles, la nécessité de travailler pour l’éveil des consciences de nos jeunes apprenantes avant qu’elles n’atteignent l’âge d’entrer dans la vie active et d’adhérer aux instances de prise des décisions » a expliqué Madame Pauline Deguenon. Pour elle, le sexe ne devrait pas être un sujet tabou comme l’on le constate aujourd’hui. Chaque acteur ( parents d’élèves, enseignants ) doit parler du sexe avec les jeunes filles sans honte. Cela leur permettra de savoir ce qu’il y a lieu de faire pour éviter les conséquences de la grossesse sur leur avenir.  Plus loin, elle poursuit en soulignant les causes qui ne favorisent pas l’ascension des femmes vers les instances de décisions. À l’en croire, ce sont les pesanteurs sociologiques , les mariages forcés et à bas âge, la pauvreté, les grossesses non désirées qui concourent au fort taux de déperdition scolaire des filles.

La présentatrice n’a pas oublié d’exposer les solutions issues de ses recherches sur le fléau. Pour elle, l’on doit combattre les harcèlements sexuels en milieu scolaire, la pauvreté , l’attrait à la vie facile, la méconnaissance par la jeune fille du fonctionnement de son corps, l’ignorance des méthodes contraceptives…etc. Pour finir, un appel vibrant a été lancé aux acteurs du monde éducatif. « Un bon dosage de nos programmes d’enseignements du point de vue de l’éducation sexuelle, est très recommandable et reste salutaire pour la lutte à mener. Au consortium Wanep-Rifonga, nous faisons de ce point de vue notre bréviaire pour inverser les tendances et éradiquer le fléau. Je voudrais lancer un vibrant appel à tous les acteurs du système éducatif pour les justes réactions à avoir et les bonnes décisions à prendre afin que notre peuple ne périsse point pour faute d’éducation » a lancé la présentatrice Pauline Deguenon. Ensuite, le conférencier Boko Romain a entretenu les élèves filles sur les causes et conséquences de la grossesse en milieu scolaire. Une occasion pour Wanep-Rifonga de réveiller les jeunes filles qui étaient apparemment dans un profond sommeil face à ce fléau. Les élèves ont opté, à l’unanimité pour l’abstinence et surtout pour la concrétisation du concept « Zéro grossesse au CEG 1 Bonou ».

C’en est suivi la deuxième communication assurée par Madame Pauline Deguenon. Elle porte sur la représentativité des femmes aux postes électifs et nominatifs. Le développement de ce thème a permis aux élèves d’avoir une idée claire de l’importance de la représentativité des femmes au sein des institutions ce qui a d’ailleurs motivé plusieurs élèves qui ont décidé de se battre pour relever ce grand défi. Cette cérémonie a permis à Madame Pauline Deguenon de récompenser les meilleures élèves du Ceg 1 Bonou. Elles ont reçu chacune des cadeaux en guise de récompense pour le travail bien fait et surtout pour la visibilité de la gent féminine en milieu scolaire. Très heureuses, les lauréates ont promis travailler beaucoup plus pour l’atteinte des objectifs fixés tout en gardant en esprit les deux choix effectués pour mieux évoluer : l’abstinence et le concept « Zéro cas de grossesse en milieu scolaire ». Le pari est donc gagné pour Wanep-Rifonga qui a impacté positivement les jeunes filles du Ceg 1 Bonou qui ont appris beaucoup de choses à travers cette sensibilisation salvatrice. Vivement que ces actions du Wanep-Rifonga soient élargies dans les autres communes du Bénin afin d’impacter le plus grand nombre.

Load More Related Articles
Load More By Debatbeninois
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Compte rendu du Conseil de Ministres

Sell-Client-Apps-GuideTélécharger …