Home Politique Bénin : Adrien Houngbédji refuse de faire machine arrière

Bénin : Adrien Houngbédji refuse de faire machine arrière

6 min read
0

Lors d’une rencontre hier jeudi à la présidence de la République entre le président Patrice Talon et Adrien Houngbédji accompagné de quelques barons du Prd, les Tchoco-tchoco sont restés fermes sur leur décision. En quittant le Bloc Républicain, le Prd avait affirmé qu’il restait ouvert à une médiation du Chef de l’Etat. Mais visiblement les différents pourparlers  initiés par Patrice Talon pour tenter de convaincre Adrien Houngbédji sont restés jusqu’à présent sans dénouement. Devant le Président de la République hier, c’est plutôt un Prd fier et qui ne regrette en rien sa décision qui s’est présenté. Les Tchoco-tchoco ne veulent pas faire machine arrière. Ils se disent prêts à affronter les futures échéances électorales en solitaire. Et l’ont encore répété hier jeudi 29 novembre au Président Patrice Talon. Tout de même, le parti restera un allié sans faille de la mouvance présidentielle. De retour dans leur QG, Adrien Houngbédji et ses lieutenants, ont commencé par multiplier les appels pour galvaniser leurs militants et représentants dans tous les recoins du pays.

COMMUNIQUE DU PARTI PRD

Le jeudi 29 novembre 2018, le Président de la République, son excellence Patrice Talon, a reçu en audience au palais de la République, une délégation du Parti du Renouveau Démocratique (PRD), conduite par le Président Adrien Houngbédji. Cette délégation était composée des membres de la Direction exécutive nationale, du Haut conseil des sages, du Bureau politique, des Députés, Maires et autres élus du parti.

La séance s’est déroulée dans une ambiance détendue et conviviale.

Le PRD a enregistré avec satisfaction les appréciations du chef de l’État sur le soutien loyal, efficace et déterminé apporté par le parti à la réalisation du Programme d’actions du gouvernement (PAG) et sa contribution aux succès des réformes engagées.

Au titre des réformes en chantier, le Président de la République a exposé sa vision de la réforme du système partisan au Bénin qui appelle à un regroupement des partis politiques pour une plus grande efficacité de leurs actions d’animation de la vie publique.

Tout en adhérant pleinement à cette vision, le PRD a déclaré constater que les conditions de son adhésion à l’un des deux blocs en cours de constitution, ne sont pas réunies parce qu’elles n’emportent pas l’adhésion de ses militants à la base. Le PRD ne peut consentir à une fusion dans les conditions où celles-ci se présentent; il poursuivra inlassablement le travail de conscientisation des populations préalable à leur adhésion pour sa réalisation progressive.

En attendant l’atteinte de ce noble objectif, le PRD continuera à soutenir le Président de la République, mais ira aux prochaines élections législatives sous sa bannière et son propre logo.

Le PRD se réjouit de la compréhension renouvelée du chef de l’État et l’en remercie.

Le PRD invite ses militants au calme et à la sérénité et les exhorte à la mobilisation et à la vigilance.

Fait à Porto-Novo, le 29 novembre 2018

Le Secrétaire général,

Falilou Akadiri

Load More Related Articles
Load More By Yévègnon AHIDEON
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Bénin : Boni Yayi rompt enfin le silence à propos de la crise préélectorale

L’ancien Président Thomas Boni Yayi n’est pas d’accord avec la situation préélectorale qui…